Massages des plus de 45 ans : les techniques et les bienfaits

mains massant dos

Vous avez atteint le « bel âge », comme on le dit souvent. Félicitations et bienvenue, c’est une période merveilleuse. Vous souffrez pourtant d’un ou plusieurs de ces maux au quotidien : migraines, tensions articulaires et/ou tendineuses, douleurs au niveau du dos, des cervicales, des jambes, des bras ou encore des épaules… Si vous vous reconnaissez à l’évocation de ces soucis, sachez déjà que vous n’êtes pas seul. Cela n’enlève en rien votre souffrance, mais cela peut vous rassurer. En tant que praticienne en massage bien-être, j’accompagne principalement des personnes dans votre situation, depuis mes débuts, en 2015. Vous l’avez compris, le massage des plus de 45 ans n’a pas vraiment de secret pour moi. Étant moi-même concernée, je ne peux que vous comprendre. J’ai à cœur de vous proposer un moment d’apaisement, en toute bienveillance et avec respect, écoute et prise en compte de votre corps dans sa globalité. L’accompagnement chez An’ma Bien-être ne remplace en rien un avis médical, mais il vous apporte une myriade de bienfaits. Gestion du stress, amélioration du sommeil, drainage des rétentions hydriques au niveau du ventre et des cuisses, tonicité de la peau, amélioration de la circulation, mais aussi réconciliation du rapport au corps à cette période de la vie… La liste est longue. Maintenant, laissez-moi vous expliquer comment je peux soulager vos douleurs et vous apporter la détente et la relaxation musculaire que vous recherchez. C’est une réalité : le massage des plus de 45 ans présente de nombreux bénéfices et bienfaits.

Les grandes techniques utilisées en massage des plus de 45 ans

Le massage des plus de 45 ans n’est pas différent, en soi, des autres massages que propose An’ma Bien-être. Ce qui va me permettre d’orienter notre séance, plus ou moins longue selon votre besoin, problématiques et envies du moment, c’est plutôt la façon dont vous allez me parler de vos douleurs, de leur localisation, de leur intensité… 

Vos contraintes, notamment médicales, sont essentielles. C’est pourquoi je commence toujours un accompagnement en massage bien-être par un questionnaire. Il me permet de vous répondre au mieux, de cibler la raison de votre venue, de comprendre un éventuel schéma problématique et de le corriger dans l’immédiat et sur le long terme. La ou les techniques choisies en découlent assez logiquement. 

mains massant dos

Le massage ayurvédique abhyanga est le plus souvent utilisé, puisqu’il concentre à lui seul plusieurs techniques et soulage des maux du corps dans son entier. Je viens soulager plusieurs zones de tension, grâce à l’application d’huiles tièdes et d’un mélange de mouvements à la fois circulaires, d’acupressions et d’étirements.

Le massage des pieds, lui, s’apparente à de la réflexologie plantaire sans en prendre le nom pour autant. Il apporte une profonde relaxation et peut être pratiqué rapidement, sans déshabillage. J’en profite pour préciser encore que le massage n’est pas un soin ni une thérapie. Il peut être complémentaire et très efficace.

Le massage de la tête, ou chirochampi, va venir stimuler des zones où la tension est quotidienne. Il est particulièrement indiqué en cas de migraines, d’insomnies, de stress, de surmenage… 

La technique des points triggers permet de déloger les tensions musculaires accumulées dans les gestes quotidiens, professionnels ou sportifs.

Sachez que chaque massage est entièrement individualisé et qu’il peut allier différentes techniques, en fonction du moment, de la problématique du jour et, en cas d’accompagnement sur plusieurs séances, de l’évolution de votre état et douleur.

Les bienfaits du massage bien-être, passé le jeune âge

Être une femme de plus de 45 ans. Quand on est une femme, le passage des 45 ans constitue souvent une étape. La ménopause pointe son nez et occasionne de nombreux désagréments, tels que la rétention d’eau, la prise de poids, les malaises, les bouffées de chaleur… Et j’en passe. 

Être un homme de plus de 45 ans. Quand on est un homme, la vie n’est pas forcément plus douce puisqu’elle regroupe d’autres problèmes de santé : maux de dos, arthrose, rhumatismes, lombalgies, sciatiques… Bref, une panoplie de douleurs s’ancre aussi dans le quotidien, avec plus ou moins d’intensité. 

Notre corps nous rappelle le parcours d’une vie

Que l’on soit une femme ou un homme, passés les 45 ans, toutes ces contraintes peuvent nous toucher, selon notre carrière et les postures malheureuses, notre vie personnelle et ses tracas, notre éventuelle sédentarité, notre hygiène de vie parfois perturbée ou encore nos mauvaises habitudes. 

Le fait est que nous ne sommes pas spécialement habitués au massage ni au bien-être d’ailleurs. À 45 ans, on découvre véritablement un corps auquel on ne prêtait parfois plus attention, mais qui se rappelle à nous par la douleur. Les articulations, les muscles se manifestent et nous font prendre conscience que l’on doit peut-être repenser notre façon de fonctionner. 

galets superposés

Une reconnexion essentielle, à soi et à son corps

Il est temps de prendre conscience du besoin de reconnexion au corps. En vieillissant, d’autant plus, il nous fait mal, à cause de nos comportements passés. Nos accidents de parcours, nos pathologies également, nous ont marqués. Cela ne nous a pas empêchés d’utiliser ce corps comme un outil, une machine que l’on malmène un peu, pour rester efficace, voire rentable. 

Naturellement parfois ou de manière contrainte par des limites médicales, on est tentés de ralentir la cadence, de s’écouter un peu plus, d’aborder notre corps de façon positive, comme on le ferait avec un compagnon de route dont on veut prendre soin, désormais. 

Après 45 ans, en venir au massage bien-être est une démarche que l’on fait pour soi, pour améliorer son rapport à soi. On souhaite soulager ses douleurs, améliorer sa circulation sanguine, reprendre en main son sommeil et la qualité de ce dernier, lutter contre son anxiété également. Pour aborder la vie de façon plus sereine, avant tout. Puisque je l’expérimente moi-même, je vous assure que tout cela est possible. 

Quelques conseils pour choisir votre praticien

Choisir le praticien qui prendra le temps de vous écouter, de chercher l’origine de ces maux qui vous touchent et la meilleure manière de vous en soulager… Vaste programme n’est-ce pas ? Pour être certain de confier son corps à une personne digne de le manipuler, il va falloir prendre note de la suite.

table massage

Des informations livrées en toute transparence

Votre praticien doit être transparent avec vous, complètement. Quelle a été sa formation ? Combien de temps a-t-elle duré ? Quelles techniques a-t-il apprises ? Toutes ces informations doivent être clairement affichées.  

Son cursus, ses références, son expérience passée et son cheminement jusqu’au massage bien-être, ses motivations profondes et sa déontologie ne doivent pas être un secret pour vous. Tout doit être lisible pour que vous soyez en totale confiance. 

Toutes vos questions doivent trouver une réponse claire. Les tarifs, la charte en matière d’hygiène et d’accompagnement, doivent naturellement apparaître sur le site Internet ou tout autre support de communication du praticien. 

Pour rester cohérent, la formation continue

Si vous sentez que tous ces critères sont respectés, nul besoin d’aller plus loin dans vos recherches. Votre âge importe peu finalement, si la déontologie est respectée. Petit plus : pour être compris et avoir en face un professionnel qui maîtrise son sujet, mieux vaut choisir quelqu’un avec un minimum d’années d’expertise. 

Sachez qu’un bon praticien en massage bien-être prendra soin de toujours se former, dans un parcours cohérent, avec le souci du perfectionnement. D’autres pratiques peuvent être complémentaires au cursus initial du massage bien-être. J’y reviendrai d’ailleurs en fin d’article. 

Concernant les pathologies lourdes, comme les cancers par exemple, il convient d’être très prudent. Il faut absolument se tenir informé des pratiques et ne jamais s’aventurer à masser une personne en souffrance pour qui la pratique serait contre-indiquée. 

Respect, confidentialité et précautions d’accueil ne sont pas en bonus

Un questionnaire de précautions et d’accueil est-il proposé en amont de la séance ? L’approche est-elle globale, avec prise en compte de l’esprit autant que du corps de la personne accompagnée ? Je vous demanderai seulement de prendre ce dernier point avec prudence. Je me suis rendu compte que souvent, lors des formations que je propose, mes stagiaires avaient tendance à rentrer trop dans l’intimité spirituelle et émotionnelle. 

Le praticien doit rester à sa place et accompagner avec discrétion et respect. La confidentialité reste essentielle et s’en tenir aux faits, tout en ressentant les émotions librement exprimées, suffisent pour qu’un massage bien-être soit efficace. Les motifs de la venue sont demandés au consultant, mais libre à lui d’exprimer plus ou non. 

Massages des plus de 50 ans : l’expertise d’An’ma Bien-être

Vous l’aurez compris, chez An’ma Bien-être, on respecte le corps et on place l’écoute attentive au cœur des échanges. Ma formation et la dizaine d’années d’expérience derrière moi me permettent d’affirmer que ma clientèle est majoritairement constituée de personnes de plus de 45 ans. 

Carine massant un client

Je traverse les mêmes problématiques que vous 

Étant moi-même concernée par la traversée de cette tranche d’âge, je comprends chaque problématique et ne la sous-estime pas dans l’accompagnement que je propose. Elle fait partie de vous et vous ne savez plus fonctionner sans elle. À moi de vous aider à limiter son impact sur votre quotidien. Je vais, par exemple, faire en sorte de relancer votre flux circulatoire et sanguin, au travers du massage, et permettre à votre corps de retrouver une certaine énergie. 

Des atouts face à la concurrence

Mes atouts ? Comme je vous le disais, je tiens particulièrement à certains points, dans ma pratique. Je connais ma force, elle m’a été confirmée par mes clients eux-mêmes. Mon objectif est de vous faire reconnecter ce corps à des sensations positives. Grâce au massage, elles vous traversent et génèrent cette prise de conscience, ces émotions positives, ce regain d’énergie et de confiance générale. 

Je vous précise ici un fait très rare (deux fois seulement, depuis 2015). Si j’estime que la séance est un risque pour votre santé, car votre problématique est trop importante et le massage contre-indiqué au regard de cette dernière, je me réserve le droit de refuser de pratiquer le massage bien-être. En tout cas, dans un premier temps.

Dialogue, empathie et confort

Transparence, écoute, rigueur et respect de la vie privée et de l’intimité sont des éléments cruciaux, à mon sens. C’est pourquoi je les applique, chaque jour, avec vous.   

Je n’envisage pas un accompagnement sans dialogue, empathie, sans respect de vos caractéristiques propres. Votre séance doit forcément se dérouler en totale confiance, autant pour vos problématiques que votre corps également. 

De même, je crée pour chaque client un cocon de confort, avec lumière tamisée, du jour ou grâce à une lampe discrète pour entrer en relaxation. Je mets tout en œuvre pour que vous vous sentiez comme chez vous : chauffage, coussins, mais aussi, si vous le souhaitez, un léger fond musical. Mon matériel, et notamment ma table électrique, est parfaitement adapté pour vous procurer un moment de bien-être total. 

Un public que j’accompagne depuis une dizaine d’années 

Depuis une dizaine d’années, donc, j’accompagne des personnes comme vous, sur le chemin de l’acceptation de ce corps qui prend de l’âge et que l’on doit aussi respecter. Apprendre à remercier cette enveloppe qui nous accompagne tout au long de nos épreuves et qui nous aide à les traverser me paraît essentiel. 

Personnellement, je ne cesse de me former depuis mes débuts. J’ai commencé ma carrière en développant une technique à outrance, jusqu’à la pratiquer de manière totalement intuitive et mécanique, car totalement intégrée. Puis, peu à peu, j’ai ajouté des cordes à mon arc. Pour en savoir plus sur mon parcours et ce qui m’a menée au massage bien-être, c’est par ici. 

Mes valeurs : le respect de votre corps et ses problématiques

Avant de vous laisser aller à une séance de relaxation avec moi, je prendrai donc des informations sur votre état général, sur les éventuelles contraintes médicales auxquelles vous faites face, et les traitements médicamenteux en cours (ou à venir). 

Je questionnerai vos différents maux pour mieux choisir la façon de vous soulager. Êtes-vous sujet aux rhumatismes, à l’arthrose ? Êtes-vous en passe d’entrer en ménopause ? Subissez-vous des problèmes de circulation, de rétention d’eau, de prise de poids ? Soyez sans crainte vis-à-vis de tout cela, je porte un regard bienveillant sur votre corps et ne prête aucune espèce d’attention à la texture de votre peau ni à ses soucis éventuels, étant moi-même sujette au psoriasis, entre autres. 

escalier_entree

Dès votre arrivée, ma Charte de déontologie est clairement affichée.

Voilà. Je vous ai présenté toute l’étendue de mes expériences en matière de massages pour les plus de 45 ans. À vous, désormais, de vous orienter vers la bonne personne, celle qui saura vous accompagner en douceur et avec bienveillance. Sachez que je reçois mes clients dans un cadre de verdure spécialement dédié à la détente, au Bouyssou, dans le Lot. Enfin, puisque vous m’avez lue jusque là, je vous dois bien une petite surprise. Je vais vous livrer un secret, une information inédite. À partir de septembre, je proposerai une nouvelle prestation de sophrologie, à distance cette fois. Elle s’adressera aux personnes qui souhaitent profiter de cette bienfaisante technique complémentaire au massage bien-être. Elle consiste à mieux respirer, à coordonner son corps et son esprit, à pratiquer la cohérence cardiaque, à apprendre à utiliser des outils de relaxation, seul, en autonomie, et mille autres vertus… Rien ne se perd, chez An’ma : au contraire, tout se transforme et évolue. Le but ? Être au plus près de vos besoins. 

Vous pouvez me contacter pour toute demande complémentaire à cet article. Je ne suis pas à l’abri d’avoir manqué de mentionner un sujet qui vous touche spécifiquement.

Pour aller plus loin : 

Un article complémentaire sur le massage des personnes âgées 

Un article sur la même thématique, issu d’une source très fiable du réseau des massothérapeutes professionnels du Québec, où le massage est considéré comme un « soin thérapeutique », contrairement à notre pays.